Comment obtenir des témoignages et les utiliser correctement

Témoignages… C’est une tactique séculaire qui fonctionne dans le marketing depuis des décennies.

Pourquoi? Parce que cela donne aux clients potentiels l’assurance que votre produit ou service fait réellement ce que vous prétendez qu’il fait.

Les témoignages sont si efficaces que lorsqu’un visiteur arrive sur ma page de témoignages, il a 218% plus de chances de se convertir en prospect.

En plus de cela, ces prospects sont 190% plus susceptibles de se convertir en client payant.

Alors, comment faites-vous pour obtenir des témoignages et, surtout, les bons ?

Pour répondre à cette question, j’ai créé une infographie qui couvre ce sujet ci-dessous et j’ai également inclus 7 autres conseils sur la façon d’utiliser vos témoignages. le droit chemin au dessous de.

Comment utiliser le témoignage droit manière

Comme j’espère l’avoir expliqué clairement dans l’infographie ci-dessus, les témoignages peuvent faire des merveilles pour votre entreprise tant qu’ils sont utilisés de la bonne manière.

témoignage

La principale raison de leur utilisation est d’aider à établir la crédibilité. Les témoignages vous donnent la possibilité de prouver les allégations concernant votre produit ou service. Le résultat final est qu’ils peuvent vous aider à convertir plus de vos visiteurs en clients s’ils sont utilisés correctement.

Avant d’entrer dans la façon d’utiliser correctement les témoignages, examinons d’abord ce qu’il ne faut pas faire.

Ne créez pas de faux témoignages !

La plus grosse erreur que vous puissiez commettre est de créer de faux témoignages. Pourquoi? Ce n’est pas seulement parce qu’ils ne sont pas crédibles. C’est parce que si vous vous faites prendre, cela ruinera votre crédibilité.

Il vaut mieux ne pas avoir de témoignages du tout que d’en créer de faux. Et si vous avez vraiment un excellent produit ou service, tôt ou tard vos clients commenceront à vous offrir réel témoignages.

Très bien, avec cela à l’écart pour le reste de cet article, je vais décomposer ce que je pense être le modèle ultime pour créer un témoignage super persuasif.

Je vais brièvement aborder les principes fondamentaux et aborder d’autres angles auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé.

Nous y voilà.

1. Utilisez des images

Je ne vous ennuierai pas avec une longue explication sur l’importance des images.

C’est généralement l’un des premiers conseils que vous entendrez.

Mais ils sont vraiment un élément critique d’un témoignage fort.

En réalité,

65% des cadres supérieurs du marketing pensent que les actifs visuels sont au cœur de la façon dont leur histoire de marque est communiquée.

image5

Non seulement les images rendent les témoignages plus professionnels, mais elles augmentent la «vérité», définie comme un sentiment subjectif de vérité.

C’est ce que vous recherchez lorsque vous essayez de créer une connexion et de persuader les prospects d’acheter.

2. Inclure les détails

Vous savez probablement que je suis un gars des statistiques.

J’adore les statistiques !

Pour moi, les données sont le moyen idéal pour aider les prospects à faire le lien et à comprendre pourquoi votre marque vaut la peine de faire affaire.

Je ne saurais trop insister sur l’importance d’inclure des chiffres concrets dans vos témoignages.

Ne vous contentez pas de présenter des témoignages qui disent que votre produit « est bon ».

Donnez aux prospects des données réelles.

Voici quelques exemples de témoignages que j’utilise.

Il y a une raison pour laquelle j’utilise ces témoignages précis.

Ils travaillent.

image8

Voyant que Timothy a gagné 15 millions de dollars de revenus et a reçu 26 % de trafic en plus, c’est bien mieux que en disant quelque chose comme : « Neil a vraiment aidé mon entreprise et vous devriez travailler avec lui. »

C’est la même histoire ici avec Gawker Media :

image9

Voici comment Freshbooks utilise cette technique :

image6

Le but ici est de clarifier les résultats auxquels vos prospects peuvent s’attendre.

Montrez-leur comment vous pouvez les aider de manière tangible.

Et voici une autre astuce rapide.

Essayez de rester à l’écart des chiffres ronds, comme 20 % et 30 %.

Les consommateurs ont tendance à préférer l’exactitude, et n’utiliser que des nombres parfaits peut éveiller les soupçons.

3. Montrez le bon et le mauvais

S’il y a une erreur que je vois encore et encore faire par les marques, c’est de n’utiliser que des témoignages idylliques.

Ne vous méprenez pas : vous voulez évidemment vous vendre et vous assurer que les prospects vous voient sous un jour positif.

Mais vous ne voulez pas aller trop loin et présenter des témoignages qui n’offrent que des éloges sans aucun point négatif.

Cela peut tuer votre crédibilité et a tendance à rendre les visiteurs plus sceptiques.

Après tout, n’importe quel charlatan peut publier de fausses critiques et se faire passer pour un saint.

Ce que les gens recherchent, c’est authenticité.

Ils veulent voir votre marque pour ce qu’elle est vraiment, ses défauts et tout.

En fait, des études suggèrent que les mauvaises critiques peuvent en fait être bonnes pour les affaires.

Une étude de la société de commerce social Reevoo a révélé que

68 % des consommateurs font davantage confiance aux avis lorsqu’ils voient à la fois de bons et de mauvais scores, tandis que 30 % soupçonnent une censure ou des avis falsifiés lorsqu’ils ne voient rien de négatif du tout.

Pensez-y.

Avez-vous déjà fait des recherches sur un produit et vu que des critiques élogieuses, chaque témoignage lui donnant 10 sur 10 ?

Pour moi, c’est un drapeau rouge. Je sens que quelque chose se passe définitivement.

Cela ne veut pas dire que vous devriez inclure des témoignages qui dénigrent votre entreprise.

Ce serait insensé.

Mais montrer un défaut ou deux peut en fait fonctionner à votre avantage.

4. Rendre les témoignages traçables

Tout le monde peut dire qu’un témoignage a été écrit par « Jack W. d’Orlando ».

Mais comment vos prospects savent-ils que c’est légitime ?

Ils ne le font pas.

J’ai réalisé que l’un des meilleurs moyens d’apaiser le scepticisme est de rendre vos témoignages « traçables ».

J’entends par là inclure un lien vers le site Web de la personne, son portfolio, sa page Twitter, etc.

Cela n’a pas vraiment d’importance tant que vous pouvez prouver que la personne qui donne l’avis existe réellement et que le témoignage n’est pas fabriqué.

Et voici une autre idée.

Créez une page entière qui explique en détail comment votre produit/service a aidé la personne et contribué à son succès.

Voici un bel exemple de Kissmetrics :

image2

En cliquant sur le lien, les prospects sont dirigés vers une page où ils peuvent en savoir plus sur l’entreprise (Mention) et comment Kissmetrics l’a aidé à améliorer ses performances.

Ils sauront instantanément que le témoignage est authentique et qu’il peut être encore plus incitatif à l’achat.

J’ai pleinement profité de cette tactique où je présente une étude de cas de Timothy Sykes.

Voici quelques captures d’écran :

image14

image4

J’ai trouvé que c’était d’une grande aide, et cela m’a aidé à attirer plusieurs clients de renom.

5. Ciblez les gros frappeurs

Je vais commencer par dire que cela ne s’applique pas à toutes les marques.

Si vous venez d’une relative obscurité, il n’est peut-être pas possible d’obtenir des témoignages de grandes célébrités et d’experts de l’industrie.

Mais si vous pouvez décrocher ne serait-ce qu’un seul « frappeur lourd », les récompenses devraient être abondantes.

Voici un bon exemple de Help Scout :

image3

Il est sûr de dire que Gary Vaynerchuk est un gros problème.

En voici un autre, avec Seth Godin :

image12

Imaginez simplement l’impact d’avoir quelqu’un de proéminent donnant à votre marque un signe d’approbation.

Cela pourrait faire toute la différence.

Consultez cette ressource pour obtenir des conseils sur l’atterrissage de ce type de témoignage.

6. Expérimentez avec un format long

Si vous écoutez les conseils standard sur les témoignages, vous entendrez probablement que vous devriez les garder courts et doux.

Cependant, ce n’est pas toujours la meilleure voie à suivre.

En fait, les témoignages plus longs sont souvent plus convaincants que les témoignages courts et standards.

Pourquoi?

Pensez-y.

Les témoignages détaillés vous permettent d’expliquer les tenants et aboutissants de votre produit et de fournir des exemples spécifiques de la façon dont il a aidé vos clients.

Vous pouvez couvrir efficacement plusieurs aspects de votre produit et répondre à toutes les préoccupations de vos prospects.

L’un des meilleurs exemples que j’ai vu de témoignages longs est la page de destination de Noah Kagan pour le cours Make Your First Dollar.

Voici de quoi je parle :

image11

C’est incroyablement approfondi, et je suis sûr que beaucoup de personnes qui liront ce témoignage pourraient se mettre à la place de Bryan.

Maintenant, je ne dis pas que le format long est la bonne approche pour chaque marque, mais c’est certainement quelque chose à considérer.

Si vous zigzaguez lorsque vos concurrents zaguent, cela pourrait être votre ticket pour faire ressortir votre marque.

7. Expérimentez avec la vidéo

Qui a dit qu’un témoignage devait être un extrait de texte conventionnel ?

Il n’y a pas de règles.

Je suis un fan d’expérimentation avec différents médiums, en particulier la vidéo.

Et franchement, la vidéo n’a jamais été aussi chaude qu’elle ne l’est en ce moment.

Voici quelques statistiques intéressantes sur le marketing vidéo :

  • « 45% des gens regardent plus d’une heure de vidéos Facebook ou YouTube par semaine. »
  • « 85 % de l’audience Internet américaine regarde des vidéos en ligne. »
  • « 51 % des professionnels du marketing dans le monde considèrent la vidéo comme le type de contenu offrant le meilleur retour sur investissement. »
  • « Les spécialistes du marketing qui utilisent la vidéo augmentent leurs revenus 49 % plus rapidement que les non-utilisateurs de vidéo. »

Si vous l’écrasez avec de la vidéo dans d’autres domaines du marketing, pourquoi ne pas l’intégrer à vos témoignages ?

Une entreprise en particulier qui réussit parfaitement est Codecademy :

image7

Ils fournissent un excellent exemple concret de la façon dont l’un de leurs utilisateurs a fait progresser sa carrière et a créé l’un des 50 meilleurs sites Web en 2013.

C’est très convaincant, et je suis sûr que cela a motivé de nombreux prospects « incertains » à aller de l’avant et à s’inscrire à Codecademy.

Unbounce a effectué des tests A/B sur sa page d’accueil pour voir quel impact auraient les témoignages vidéo.

Voici la page A, présentant des témoignages textuels traditionnels :

image15

Ça a l’air assez bon.

Mais voici la page B, avec une vidéo :

image10

Cela a conduit à une augmentation de conversion de 25 % !

Si vous cherchez de l’inspiration et des idées pour créer des témoignages vidéo, consultez cet article de HubSpot.

Il y a un tas d’excellents exemples.

Conclusion

À la base, un témoignage est une chose très simple.

C’est

une déclaration formelle témoignant du caractère et des qualifications de quelqu’un ou d’une marque.

Mais la façon dont vous créez un témoignage et les éléments que vous intégrez peuvent le faire ou le défaire.

Les tactiques les plus éprouvées sont acceptables, et je suis sûr qu’elles auront un certain impact.

Mais les tactiques que j’ai expliquées dans cet article devraient maximiser cet impact.

Suivre ces conseils devrait vous permettre de créer un témoignage très persuasif que vos prospects vont dévorer.

Cela devrait permettre de gagner rapidement leur confiance, d’écraser tout scepticisme qu’ils pourraient avoir et, in fine, de les motiver à acheter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/a522a02f9577b977286f316dd9194030/web/wp-includes/functions.php on line 5107

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/a522a02f9577b977286f316dd9194030/web/wp-includes/functions.php on line 5107

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/a522a02f9577b977286f316dd9194030/web/wp-content/plugins/really-simple-ssl/class-mixed-content-fixer.php on line 110